Le 10 avril, mémoire des SIX MILLE Martyrs de GEORGIE.

Dans le désert de David de Garesja, en Géorgie, se trouvaient douze Monastères dans lesquels vécurent de nombreux Moines au cours des siècles. En 1615, le Shah de Perse Abas 1er attaqua la Géorgie et la dévasta entièrement, y massacrant un grand nombre de Chrétiens. Partant une fois à la chasse, à l'aube de Pâques, le Shah vit une multitude de lumières : c'étaient les Moines des douze Monastères qui, tenant des cierges, effectuaient une procession autour de l'église de la Résurrection du Christ. Lorsque le Shah apprit qu'il s'agissait de Moines, il demanda étonné : « La Géorgie n'est-elle pas tout entière passée par le glaive? » Et il ordonna à ses soldats d'aller décapiter immédiatement tous ces Moines. Un Ange de Dieu apparut alors à l'Higoumène Arsène et lui annonça sa mort prochaine, ce que, à son tour, l'Higoumène rapporta aux frères. Ils communièrent tous aux Saints Mystères et se préparèrent à la mort. Les Perses arrivèrent peu après, déchiquetèrent l'Higoumène, qui était sorti devant tous à leur rencontre, puis ils massacrèrent tout le reste de la communauté. C'est ainsi que s'acheva l'histoire de ces Monastères qui, durant plus d'un millier d'années, avaient constitué le foyer de la culture spirituelle des Géorgiens. Le roi de Géorgie Artchil fit rassembler les reliques des Martyrs, lesquelles répandent, aujourd'hui encore, un baume qui guérit toutes sortes de maladies.