Le 27 février, nous célébrons la mémoire de notre vénérable Père et confesseur PROCOPE le DECAPOLITE


Saint Procope vécut au temps de la persécution de Léon III l'Isaurien (717-741) contre les Saintes Icônes. Originaire de la Décapole1 et devenu moine à Constantinople, il se purifia d'abord complètement de toutes les passions et souillures de la chair, par l'ascèse et la prière silencieuse, puis, affermi par l'autorité que donne le Saint-Esprit, il alla réfuter, en compagnie de son disciple Basile (cf 28 fév.), les hérétiques qui reniaient la vérité de l'Incarnation de Notre Seigneur Jésus-Christ en refusant de vénérer les Saintes Icônes. Non content d'enseigner par la parole, il confirma son orthodoxie par de nombreuses souffrances et tribulations qu'il endurait avec joie par amour de la Vérité, brillant dans le monde comme l'or affiné par le feu. A la mort du tyran (741), la persécution s'étant calmée, Saint Procope regagna son monastère, où il s'endormit en paix de longues années plus tard.

1. Il s'agit certainement, comme St Grégoire le Décapolite, autre grand confesseur des Saintes Icônes (cf. sa mémoire le 20 novembre), de la Décapole d'Isaurie, région montagneuse d'Asie Mineure avec Séleucie comme métropole.