Le 8 mars, mémoire de notre vénérable Père PAUL le CONFESSEUR, Evêque de PLOUSIAS

Evêque de Plousias1 sur l'Hypios, en Bithynie, au temps de l'iconoclasme, Saint Paul fut saisi d'un saint courroux en voyant que les hérétiques renversaient les saintes effigies dans les églises pour les remplacer par des décorations végétales ou des représentations d'animaux. Il les perça des flèches acérées de ses discours et fut pour cette raison exilé dans la région de l'Olympe, où vivaient de nombreux ascètes, fidèles défenseurs de l'Orthodoxie. Endurant avec patience les peines et les tourments de l'exil, il tomba si gravement malade que, pendant douze jours, il ne put ni manger ni dormir, mais il fut miraculeusement guéri de cette fièvre par Saint Pierre d'Atroa (cf. 3 janv.) qui avait été appelé à son chevet. Saint Paul remit en paix son âme à Dieu avant la fin de la persécution (entre 833 et 843).

1. Ou Prousias, évêché suffragant de Claudiopolis dans le thème des Bucellaires et la province d'Honorias, cette ville doit être distinguée de Prousse et de Prousias-sur-mer (Kios).