Le 10 novembre, le Saint Martyr ORESTE

Saint Oreste était un médecin chrétien de la ville de Tyane en Cappadoce, sous le règne de Dioclétien et Maximien (284-308). Arrêté sur l'ordre du gouverneur Maxime, il refusa de renier le Christ et fut cruellement battu de verges sur le dos et le ventre. On lui brûla le dos au moyen de broches incandescentes et on frotta ses plaies avec de la saumure et du vinaigre. Amené au temple païen, il renversa les idoles par sa prière. On le renvoya alors en prison, en le privant de toute nourriture pendant une semaine. Il eut ensuite les pieds et les flancs percés de clous et fut attaché derrière un cheval sauvage qu'on lança au galop et qui le traîna sur une distance de plus de vingt-quatre milles sur un terrain pierreux. Les membres déchirés et les os brisés, le Saint Martyr rendit alors son âme à Dieu. Son corps fut jeté dans le fleuve par les païens, pour que les Chrétiens ne vénèrent pas ses Reliques.