Le 18 novembre, mémoire du Saint Martyr PLATON

Saint Platon vivait à Ancyre, en Galatie, sous le règne de l'empereur Maximien (285-305) et était le frère du Saint Martyr Antiochus1111111. Comme il confessait publiquement sa foi au Christ et encourageait les Chrétiens à rester fermes dans la persécution, il fut arrêté par les soldats de l'empereur et conduit devant le gouverneur Agripinus. Inébranlable dans sa conviction malgré son jeune âge, il fut d'abord frappé par douze soldats, puis étendu sur un lit de bronze brûlant, et il eut la chair déchirée et brûlée par toutes sortes de tortures. Devant le spectacle de ses souffrances, un grand nombre de païens embrassa la Foi. Le Saint Martyr éleva vers Dieu sa prière au milieu des tourments et les Puissances angéliques répondirent: «Amen!» de manière à ce que tous les spectateurs entendent ce témoignage de l'assistance de l'Eglise du ciel dans les combats du Saint athlète du Christ. Aux vaines propositions du tyran, Platon répondait: «Ma vie c'est le Christ, et mourir pour Lui m'est un gain» (cf. Phil. 1:21). Après d'autres supplices, il fut décapité et partit rejoindre l'assemblée des Saints.

1. Commémoré le 16 juillet.