Le 10 octobre, mémoire des Saints Martyrs EULAMPE et EULAMPIE, sa soeur

Eulampe et Eulampie vivaient à Nicomédie sous L'empereur Maximien et le gouverneur Maxime(vers 296). Ils s'étaient réfugiés dans les montagnes proches de la ville pour échapper aux persécutions que l'on menait alors contre les Chrétiens. Or, un jour où ses compagnons avaient envoyé Eulampe en ville pour acheter du pain, en passant dans les rues il vit les édits impériaux ordonnant la persécution des Chrétiens, que l'on venait d'afficher sur les murs. Pendant qu'il les lisait il fut saisi par les païens et amené devant les autorités. Interrogé par l'empereur, il confessa courageusement sa foi dans le Christ. A l'issue de cet interrogatoire, il sembla que le Saint se laissait convaincre et acceptait de sacrifier aux idoles. On le mena donc au temple. Alors qu'il s'avançait comme pour sacrifier, il commanda à la statue d'Harès (Mars) de tomber, et aussitôt l'idole impuissante tomba et se brisa à terre. Les païens furieux de se voir ainsi ridiculisés s'acharnèrent pour torturer le vaillant athlète du Christ. Pendant qu'on le suppliciait, sa soeur Eulampie vint le prier d'intercéder pour elle, afin d'être martyrisée avec lui. Dieu exauça sa prière: elle fut capturée et jetée dans une chaudière d'huile bouillante avec son frère. Mais Dieu avait permis qu'ils soient ainsi livrés au Martyre pour qu'éclate Sa puissance; les deux Saints ne subirent aucun dommage et à ce spectacle deux cents païens crurent eux aussi au Christ. Ils furent tous décapités un peu plus tard, en compagnie d'Eulampe et d'Eulampie, et partirent rejoindre le choeur des Bienheureux.