Le 1 août, commémoration de la PROCESSION de la Sainte et vivifiante CROIX à Constantinople1.

En ce jour, on avait coutume à Constantinople, de sortir la Relique de la précieuse Croix du palais impérial et de la porter à Sainte-Sophie, escortée par une foule de Prêtres et de Diacres qui l'encensaient sur le parcours. On s'arrêtait d'abord au petit baptistère, où l'on célébrait l'office de la sanctification des eaux2, puis on déposait la Croix sur l'Autel de Sainte-Sophie. De la Grande-Église, on faisait, les jours suivants, le tour de la ville, quartier par quartier, jusqu'à la veille de la fête de la Dormition (14 août), afin de purifier l'air et de protéger les habitants de la capitale des épidémies qui se répandaient plus facilement en ces jours de chaleur. Après avoir ainsi procuré la santé et le réconfort à tous ceux qui la vénérait avec foi, la Sainte Croix était alors ramenée au palais.

1. On commence aujourd'hui le jeûne du Carême de la Dormition de la Mère de Dieu, dont l'observance est sensiblement celle du Grand Carême.
2. Comme c'est la coutume dans les Monastères, le premier jour de chaque mois.