Le 3 août mémoire de Sainte SALOMÉ la MYROPHORE, morte en paix1.

Epouse de Zébédée et mère des Saints Apôtres Jacques et Jean, Salomé, dont le nom évoque la paix, était parente de la Toute-Sainte Mère de Dieu. Elle suivit le Seigneur tout au long de son ministère de prédication. Un jour, encore ignorante du véritable sens de la mission du Sauveur et croyant qu'Il était venu pour instaurer un royaume terrestre, elle Lui demanda d'accorder à ses fils une place d'honneur. Le Christ la corrigea en lui rappelant que ceux qui veulent participer à Sa gloire doivent préalablement communier au calice de Sa Passion (cf. Mat. 20:20).

Montrant un plus grand courage que les disciples qui avaient abandonné le Seigneur, Salomé assista de loin à sa crucifixion, en compagnie de la Mère de Dieu, de Sainte Marie Madeleine et d'une autre Marie (Marc 15:40; Jn 19:25), et une fois le sabbat passé, elle alla acheter des aromates pour embaumer le corps (Marc 16:1). Comme les Saintes femmes se demandaient qui pourrait bien les aider à rouler la lourde pierre qui fermait le tombeau, elles découvrirent ce dernier ouvert. Pénétrant à l'intérieur, elles virent un Ange vêtu de blanc qui leur annonça la bonne nouvelle de la Résurrection. Toutes tremblantes et hors d'elles-mêmes, elles s'enfuirent, sans rien dire à personne, jusqu'au moment où Sainte Marie Madeleine revint seule au tombeau et vit le Seigneur lui-même ressuscité.

1. Selon certains, Marie de Clopas aurait été la mère des fils de Zébédée, cf. 23 mai note 5.