Le 8 août, nous célébrons la mémoire de notre Saint Père ÉMILIEN le CONFESSEUR, Evêque de CYZIQUE.

3Notre Saint Père Émilien fut d'abord moine au Monastère fondé par Saint Taraise (cf. 25 fév.), où il brilla dans les oeuvres de la vertu. Quelque temps après ses amis et compagnons d'ascèse, Saint Michel de Synnades (cf. 23 mai) et Saint Théophylacte de Nicomédie (cf. 8 mars), il fut à son tour élevé à la dignité épiscopale et prit la succession du Métropolite de Cyzique, Nicolas (après 788). Il se montra un fidèle économe de la grâce divine, et se distingua tant par sa charité que par la douceur de ses moeurs.

Lors de la conférence sur la vénération des Saintes Icônes, convoquée au palais par l'empereur Léon V, en 815, Saint Émilien interpella le souverain hérétique et lui dit que si la question des dogmes était d'ordre strictement ecclésiastique, elle devait se traiter à l'église et non devant les autorités civiles. A la suite de cette courageuse confession de foi, il fut exilé. C'est au terme d'environ cinq années d'épreuves, qu'il périt, croit-on, assassiné par les agents de l'empereur et alla rejoindre au ciel la cour des Saints Martyrs triomphants1.

1. D'après le Ménologe de Basile II, il serait mort en paix dans son lieu d'exil.