Le 9 août, nous célébrons la mémoire du Saint Apôtre MATTHIAS.

Saint Matthias, dont le nom signifie "don du Seigneur", était, croit-on, originaire d'une famille distinguée de Bethléem. Il était parmi les Soixante-Dix Disciples qui suivirent le Sauveur depuis Son Baptême jusqu'à Sa Passion salutaire. Après l'Ascension, les Apôtres retournèrent à Jérusalem et se tenaient dans la Chambre Haute, persévérant d'un seul coeur dans les hymnes et la prière dans l'attente du Saint-Esprit. Ils étaient au nombre d'environ cent vingt personnes: la Mère de Dieu, les onze Apôtres, les frères (cousins) du Seigneur, Ses disciples de la première heure et les femmes qui L'avaient fidèlement suivi jusqu'au tombeau. En ces jours-là, Pierre se leva au milieu de l'assemblée et déclara que, puisque Judas avait été exclu de leur communion et avait reçu le châtiment de sa trahison, il convenait qu'un autre disciple reçoive sa charge et devienne avec eux témoin privilégié de la Résurrection. On présenta Joseph Barsabbas, surnommé le Juste, et Matthias. Comme on les jugeait également dignes, les Apôtres élevèrent vers Dieu cette prière: « Seigneur, Toi qui connais le coeur de tous les hommes, montre-nous lequel de ces deux Tu as choisi pour occuper dans le ministère de l'apostolat la place qu'a laissée Judas. » On tira au sort, et Matthias fut élu par la Providence pour compléter le nombre de Douze Apôtres, symbole de perfection. Après la Pentecôte, il alla prêcher le repentir et la maîtrise des passions par l'observation des commandements évangéliques, d'abord en Palestine puis, semble-t-il, jusqu'en Éthiopie, où il subit le martyre1.

1. Selon d'autres témoignages anciens, il serait mort en Palestine, lapidé par les Juifs, comme ennemi de la Loi. Des écrits apocryphes de tendance gnostique circulaient autrefois sous le titre d'Evangile de Matthias, Traditions de Matthias et Discours secrets de Jésus à Matthias.