Le 22 juin, mémoire des Saints Martyrs ZENON et ZENAS, son serviteur

St ZénonCes Saints Martyrs étaient originaires de Philadelphie en Arabie (1). Zénon (ci-contre) servait dans l'armée romaine au temps de la persécution de Maximien. Désirant témoigner de sa foi au Sauveur par le sacrifice de sa vie, il distribua ses biens aux pauvres et libéra ses esclaves, puis il alla se présenter devant le gouverneur Maxime, célèbre pour son zèle dans le culte des idoles, suivi de son serviteur Zénas qui lui était resté attaché. D'une voix assurée Zénon reprocha au magistrat de dépenser en vain ses efforts pour ces illusions que sont les dieux païens. Maxime ordonna aussitôt aux gardes de le flageller à coups de nerfs de boeuf; mais, bien qu'il fût retenu par les soldats, Zénon put étendre la jambe et renverser l'autel des idoles. Maxime, hors de lui, le fit alors étendre sur le chevalet pour lui déchirer les flancs, puis on frotta ses plaies avec du sel et du vinaigre avant de le jeter en prison, les pieds enserrés dans un étau jusqu'au quatrième trou. Zénas, étant parvenu à s'introduire dans la prison, supplia son maître de ne pas être séparé de lui, et, sur l'ordre de Maxime, il fut enfermé dans le même cachot. Les deux valeureux athlètes de la piété, soumis à l'interrogatoire, refusèrent de renier le Christ, aussi furent-ils fustigés sans pitié, et on appliqua des tringles incandescentes sur la poitrine de Saint Zénon. Les bourreaux les suspendirent ensuite par les aisselles et leur attachèrent de lourdes pierres aux pieds, puis ils les précipitèrent dans une fosse embrasée et répandirent de l'huile sur leur corps. Comme ils avaient été miraculeusement préservés par la Grâce, ils remportèrent la couronne de la victoire en étant décapités.

1). L'ancienne Rabba des Ammonites, sur la rivière Jabboq (cf II Rois 12:26), aujourd'hui Amman en Jordanie. Elle fut hellénisée et reçut ce nom sous Ptolémée II Philadelphe (285-246 av. J.C.)